2019

Nous défendons une rencontre artistique ouverte à tous les publics, un évènement qui puise dans l’art de la photographie, dans les cultures du nord et du sud de la Méditerranée. Les Rencontres de la photographie de Marrakech est un rendez-vous artistique qui brise les frontières à la fois spatiales (hors murs), artistiques, par la rencontre de différents acteurs culturels, tels que les Voies Off et les associations locales à Marrakech, mais aussi culturelles ou géographiques.

Nous défendons également le métissage des équipes artistiques dont la rencontre des différentes références culturelles nourrit la recherche et les créations, afin de toucher le lien universel qui réunit tous les publics du monde. Enfin, nous souhaitons toucher les publics de Marrakech et de Casablanca et des villages alentour, en particulier les jeunes étudiants des écoles d’Art.

L’art, parce qu’il est universel, est le vecteur artistique idéal des échanges culturels.  La « musique, la danse, le théâtre et les arts visuels » connaissent, depuis quelques années, un essor témoignant de l’ouverture progressive des frontières : frontières des espaces ou frontières des esprits rétifs.

La notion d’interculturalité suppose une position de départ d’égalité, qui permet une réelle ouverture à l’Autre, un réel dialogue. C’est à partir de cette réflexion que les organisateurs des Les Rencontres de la photographie de Marrakech ont élaboré leur proposition : Les Rencontres se veulent d’abord un espace de pratiques artistiques concrètes, de rencontres et d’échanges à partir des diverses réalités culturelles des artistes. Pour cela, les artistes photographes seront invités à participer par des expositions, des projections ou performances, mais aussi par des ateliers, des échanges… Etalées sur une semaine, Les Rencontres offriront du temps à ses invités pour que réflexions et émotions artistiques puissent s’épanouir. Abdellah Oustad Directeur des Rencontres de la Photographie de Marrakech.

Les Soirées de Projections au Palais El Badi

Voies Off illumine les nuits de Marrakech

Soirées de projection : 17 et 18 octobre 2019
Palais El Badi à Marrakech – Maroc 

Les fondateurs de Voies Off, Christophe Laloi et Aline Phanariotis, ont été nommés à la direction artistique des soirées de projection des Rencontres de la Photographie de Marrakech au Maroc, pour lesquelles ils sont très heureux de proposer une importante sélection de 50 artistes et photographes internationaux.

Poursuivant leur démarche de découverte et de soutien à la photographie contemporaine, ils exportent la programmation du Festival Voies Off 2019, présentée en juillet dans la Cour de l’Archevêché à Arles, et la font voyager sous d’autres cieux, dans le cadre du prestigieux Palais El Badi.

Les soirées de projection de Voies Off constituent le cœur des Rencontres de la Photographie de Marrakech, lors desquelles les festivaliers découvriront aussi une projection d’artistes du Japon portée par Miki Nitadori. Le festival, c’est aussi quatre lieux d’exposition, des lectures de portfolios et de nombreux échanges.

Sélection proposée par Abdellah Oustad, directeur des Rencontres de la Photographie de Marrakech

01 – Séquence Afrique : 25 mn environ

01 – Ali Berrada 111 (Maroc)

02 – Misha Tazi Fleur de l’âme (Maroc)

03 – Aurele Andrews Benmejdoub : Les conjugaisons du réel (France)

04 – Raed Bawayah : Souvenirs d’enfance (Palestine)

05 – Carolle Benitah Jamais je ne t’oublirais (Maroc)

06 – Carolle Benitah : Photos-Souvenirs (Maroc)

07 – Ishola Akpo : L’essentiel est invisible pour les yeux (Sénégal)

08 – Ishola Akpo Ahwando (Sénégal)

09 – Charif Benhelima : Black-Out (Belgique)

 
MAGHREB PHOTOGRAPY AWARDS 2019

les Rencontres de La Photographie de Marrakech sont heureux d’officialiser un partenariat avec Maghreb Photography Awards». Créées à l’initiative du photographe Souhayl A en 2017, le concours photo MAGHREB PHOTO AWARDS récompense chaque année trois lauréats par une bourse ainsi qu’une projection de leurs travaux aux Rencontres de Marrakech

10 – Hamza Ben Rachad : Unwanted skin 

11 – Alexandra de Lapierre : Aussi loin que le tumulte m’emporte

12 – Olivia  Bruynoghe : Silhouette

02 – Séquence Voies Off : 60 mn

01 – Justin Dingwall (Afrique du sud)

02 – Alex Neumann (Allemagne)

03 – Samar Samry (Arabie Saoudite – Etats-Unis)

04 – Kumi Oguro (Japon)

05 – Schore Mehrdju (Iran- Allemagne)

06 – Zoe Aubry (Suisse)

07 – Maria Contreras Coll (Espagne)

08 – Sarah Bouillaud (France)

09 – Marlena Waldthausen (Allemagne)

10 – Francois Jonquet (France)

11 – Hanna Rast (Finlande)

12 – Koral Carballo (Mexique)

13 – Ioanna Sakellaraki (Grèce)

14 – Madeleine Kukic (Pays-Bas)

15 – Simon Lehner (Autriche)

16 – Boris Eldagsen et Tanvir Taolad (Allemagne & Bangladesh)

SOIRÉE 02 : Jeudi 18 octobre 2019 :: 1h40 environ

01 – Séquence Afrique : 20 mn environ

Sélection proposée par Abdellah Oustad, directeur des Rencontres de la Photographie de Marrakech

01 – Driss Aroussi : Edificios Parados (Marseille)

02 – Driss Aroussi : En chantier (Marseille)

03 – Elise Fitte-Duval : Trottoirs (Dakar)

04 – Elise Fitte-Duval : Bancs (Dakar)

05 – Saâd A. Tazi : La fin d’une histoire sans fin (Maroc)

06 – Muhcine Ennou : Melting pot (Hollande)

07 – Carlos Krithinas : Fast Lane (Portugal)

08 – Nadia Rabhi Earth Sweet And Fire (ID Fragments) (Paris)

02 – Séquence Voies Off 01 : 36 mn environ

01 – Mireille Loup (France)

02 – Alfonso Almendros (Espagne)

03 – David Falco (France)

04 – Marie Lukasiewicz (France)

05 – Jakob Schnetz (Allemagne)

06 – Alexandra Lethbridge (Royaume-Uni)

07 – Franky Verdickt (Belgique)

08 – Valery Melnikov (Fédération de Russie)

09 – Pierre-Elie de Pibrac (France)

10 – Roei Greenberg (Israël – Royaume-Uni)

11 – Adrien Selbert (France)

12 – Joerg Glaescher (Allemagne)

13 – Richard Petit (France)

14 – Norman Behrendt (Allemagne)

15 – Jana Sophia Nolle (Etats-Unis)

03 – Séquence Voies Off 02 : 25 mn environ

16 – Erik van Cuyk (Pays-Bas)

17 – Polly Tootal (Royaume-Uni)

18 – Caimi et Piccinni (Italie)

19 – Nanna Heitmann (Allemagne)

20 – Federica Landi (Italie)

21 – Diego Moreno (Mexique)

22 – Lukas Kreibig (Allemagne)

23 – Michal Solarski (Royaume-Uni)

24 – Karoliina Paatos (Finlande)

04 – Séquence Voies Off 03 : 19 mn

25 – Rafael Heygster (Allemagne)

26 – Maximilian Mann (Allemagne)

27 – Flora Vala (France)

28 – Chloe Wasp (France)

29 – Heather McDonough (Etats-Unis)

30 – Yann Haeberlin (Suisse)

31 – Massimiliano Pugliese (Italie)

32 – Jessica Wolfelsperger (Allemagne)

 

Pays invités: Japon

Soirées de Projections au Palais El Badi le 19 Octobre

 

Experience the rising sun, rencontre du sud au sud

CARTE BLANCHE À MIKI Nitadori

Chaque édition présentera les artistes d’un pays invité, cette année, le Japon, pays du soleil levant, avec le soutien de l’Agence pour les affaires culturelles du gouvernement du Japon. Carte blanche a en effet été donnée à l’artiste d’origine japonaise Miki Nitadori (Go a head reseach) qui permettra au public et aux photographes d’apprécier les oeuvres de six photographes contemporains de renommée internationale qui représentent explique-t-elle « des potentialités de photographie contemporaine ». Miki Nitadori est partie d’un questionnement : quel est le potentiel de la photographie dans le monde d’aujourd’hui, avec les perceptions d’aujourd’hui ? Résultats : la présentation du travail singulier de six artistes photographes japonais qui représentent explique-t-elle « des puissances de photographies japonaises », plutôt que de les enfermer dans une ‘photographie japonaise’». Et d’ajouter, que ces six photographes nippons reconnus internationalement « sont indépendants, loin de ce que l’on désigne sous le nom de ‘photographie japonaise’. Leur manière d’opérer est autonome elle aussi. Ils ne font pas partie du mainstream de la « photographie japonaise’, ils ont du succès. Ils sont désormais connus pour leur approche spécifique de la photographie, dont ils continuent à questionner les possibilités et les idées que nous en nous faisons  — c’est même la base de leur travail. Ils ne cessent d’expérimenter la photographie ». Une carte blanche qui, de plus, intègre la notion d’échanges culturels, chère aux Rencontres, puisqu’elle offrira l’opportunité d’échanger avec les artistes sur leur travail. Yuji Hamada, Kitano Ken, Oshima Naruki, Yuki Onodera et Kazuyoshi Usui seront présents à Marrakech. Miki Nitadori représentera également Risaku Suzuki. Miki Nitadori insiste sur la présentation des oeuvres de ces artistes, « Il me semble important qu’ils puissent partager leur travail avec le public, surtout au Maroc où le lien avec le Japon est assez ténu historiquement. Ces deux pays restent mystérieux l’un à l’autre ».

Artistes : 

  

 

 

 

 Kitano Ken

 

 

 

 

Oshima Naruki

 

Lectures de Portfolios- au Palais El Badi    Le rendez-vous des experts et des jeunes talents

Ces lectures mettent en lien des experts et des jeunes talents. Les Rencontres de la photographie # Marrakech 2019 proposent un accompagnement personnalisé aux jeunes auteurs photographes et organisent plus de 100 lectures de portfolios, rendez-vous individuels entre jeunes talents de la photographie et experts de l’image. Les structures de diffusion de la photographie viennent à la rencontre des photographes émergents pour leur prodiguer des conseils avisés ou leur proposer une collaboration. La participation aux Lectures de Portfolios est ouverte à tous et sur inscription en ligne.

  • Les Experts :

Expositions


Hommage à 
Michel Nachef à Riad Denise Masson, Maison de la photographie de Marrakech et au Palais El Badi 

du 14 Octobre au 12 Novembre

Un Temps Retrouvé Photographies du Maroc au Mali

L’oeuvre de Michel Nachef s’inscrit d’abord et largement dans la photographie documentaire. Sa pratique quotidienne lui a permis d’être au plus près des populations, il est au coeur de ceux qui l’accueillent et lui donnent leur confiance. Il y déploie alors une photographie que je qualifierais d’humaniste et en toute liberté. La mise en lumière de ce travail s’articule autour de 3 thèmes, les Casbahs, le sud marocain Tan-Tan, et le Mali. Ce qui s’impose à nos yeux, c’est la complicité d’un homme né au Liban avec ces populations et territoires arpentés. Quelque chose point, qui semble disparu aujourd’hui et pourtant est revivifié par ce regard d’auteur. Culturellement la photographie est souvent étrangère à ces populations, ici elle les sert par la beauté des images. L’oeil de Michel révèle ce qu’il porte au plus profond avec respect en résonance avec ses modèles et ces lieux qui nous fascinent toujours et encore aujourd’hui, comme dans un temps retrouvé.

Gilles Magnin commissaire d’exposition.

EXPOSITION HOMMAGE À MICHEL NACHEF A LA MAISON DE LA PHOTOGRAPHIE

L’exposition Michel Nachef, la mémoire d’une civilisation, parcours de 46 ans au Maroc donnera à voir une sélection de ses oeuvres sur son pays d’adoption qu’est le Maroc. « Ce n’est pas une rétrospective de toute mon œuvre, parce que qu’il y a beaucoup d’autres sujets que je n’expose pas ici. J’espère avoir l’occasion de présenter à chaque fois, l’un des thèmes que j’ai abordés dans ma carrière » explique l’artiste .

PROJECTION AU MUSÉE YVES SAINT LAURENT

Clic Clac Clergue de Bernard Gille, en présence du réalisateur.

Synopsis « Être le premier photographe français à être élu en 2007 à l’Académie des Beaux-arts suppose un itinéraire d’exception.

Au début des années cinquante, encouragé par Picasso et Cocteau, l’art de Lucien Clergue se forme dans la violence de la lumière et des grands mythes méditerranéens. Ce documentaire montre la formation de cette esthétique nouvelle, entre la fascination de Clergue pour la mort, ses « Charognes », la Camargue désolée par la glace ou la sécheresse, le culte de la corrida et la célébration de son amour de la vie, depuis l’univers des Gitans jusqu’aux épousailles du corps féminin et de la mer. 
Ce film, Clic Clac Clergue, le suit dans son œuvre de photographe et de militant pour la création de la première collection de photos au musée Réattu et en 1969 des Rencontres Internationales de la Photographie désormais célèbres, faisant d’Arles, sa ville natale, la capitale mondiale de la photographie ».

Parcours dans la ville

Expositions dans l’espace urbain du Jardin Cyber Parc 

du 14 octobre au 12 novembre 2019

Quatre photographes français et quatre artistes marocains ont été invités à exposer leur travail en grand format dans l’espace public urbain. Au coeur de la ville ocre, le Cyber Parc est un concept de jardin culturel et historique entièrement connecté par les réseaux haut débit.

Cette invitation a pour objectif de soutenir la création et la diversité culturelle. La diversité des regards photographiques suscite la curiosité donc crée des échanges. Les Rencontres photographiques de Marrakech vont permettre de développer du lien social grâce aux photographes marocains invités et aux artistes internationaux présents.

Clotilde Noblet

Pierryl Peytavi

Mariem Naciri

Brahim Faraji

François-Marie Périer

Misha Tazi

Gilles Magnin

Stella & Claudel

Saad Tazi

 

Les artistes

Signe vivant de l’invisible

DANY LERICHE & FICKINGER JEAN MICHEL travaillent sur les minirités spirituelles. Parm leur travaux, les trois série présentées, Chérifa (Maroc), Divinités noires (Togo) et les filles des Dieux (Brésil) immortalisent trois pans du patrmoine immatiriel rattaché au continent africain.

 

 

Ateliers Photographique

11 au 15 octobre 2019 à l’Uzine à Casablanca

SI DEMAIN JE PARS… ATELIER PHOTOGRAPHIQUE ANIMÉ PAR MICHAËL DUPERRIN

Cet atelier est proposé en résonance avec le travail que le photographe Michaël Duperrin mène depuis 2011 autour de l’’Odyssée. Cette épopée est l’histoire d’un homme, Ulysse, qui veut à la fois découvrir le monde et l’autre et rentrer chez lui. Ce retour lui prendra 10 ans, mais il n’oubliera jamais d’où il vient et où il veut retourner.  Il s’agira dans cet atelier d’explorer les questions et expériences de l’enracinement, de l’exil.

L’atelier propose aux participants de s’imaginer devant partir demain pour 10 ans et les invite à photographier dans cette urgence les sentiments et les questions que cela suscite. Qu’est-ce qui va leur manquer et qu’ils voudraient emporter avec eux ? Que souhaitent-ils laisser derrière eux ? À quoi aspirent-ils ? Quels sont les états émotionnels qui les traversent ?

ATELIERS PHOTOGRAPHIQUES DES LYCÉENS – ANIMÉS PAR LAÏLA HIDA

  • 14 au 16 octobre 2019 – Lycée Youssef Ben Tachfine 

La photographe marocaine, Laïla Hida, animera ces ateliers programmés dans deux lycées de Marrakech afin d’échanger avec la jeune génération et de la laisser s’exprimer au travers de l’art photographique.  

ATELIER PHOTOGRAPHIQUE DES LYCÉENS – ANIMÉS PAR NACER MAZILI

Lycée Abou Abbas Sebti  

Le photographe marocain, NACER MAZILI, animera  l’ateliers programmé dans le Lycée  de Marrakech afin d’échanger avec la jeune génération et de la laisser s’exprimer au travers de l’art photographique.

  • 18 octobre 2019 – 18h00 – 20h00 – Restitution aux Rencontres de la photographie # Marrakech 2019 – Projection au Musée Yves Saint Laurent Marrakech

Conférences-Débats

Plusieurs conférences sont programmées en partenariat avec L’Esav Marrakech, l’Institut Français de Marrakech, Comptoir des Mines Galerie et le Musée Yves Saint laurent, afin de débattre des problematiques lieés à la photographie et à l’art contemporain.

les Artistes et l’ensemble des intervenants, et experts renconterent un public d’auteurs souvent en démarrage d’activité.

ESAV : le 15 octobre : de 10h00 – 12h30

conférence-débat Photographes du Marghreb- Memoire et devenir, animée par le Pr Abdelghani Fennane.

Musée Yves Saint Laurent Marrakech : le 15 octobre : 18h30- 19h30

Conférence-débat exceptionnelle en presence du délégué général des Rencontres de Bamako, Lassana Igo Diarra.

Riad Denise Masson : le 17 octobre : 15h00- 17h00

conférence-débat : Etre photographe au Maghreb,  animée par le Pr Abdelghani Fennane en présence des Artsites exposants.

Musée Yves Saint Laurent Marrakech : le 17 octobre : 18h45- 20h45

conférence-débat sur la photographie contemporaine Japonaise, animée par Christine Eyne, historienne de l’art, curatrice et directrice artistique de la biennale de Casablanca.

Comptoir des Mines Galerie : le 18 octobre : 19h00-21h00

Présentation-conversation avec les artsites japonais et les artsites Marocains.

SIGNATURE DE LIVRE L’ouvrage La Photographie au Maghreb vient de paraître sous la direction d’Abdelghani Fennane (éditions Aimance Sud). Il a nécessité de nombreuses années de recherche et est le premier livre à traiter en profondeur des liens entre les sociétés du Maghreb et leur rapport à l’image. Faisant intervenir plusieurs professionnels, cet ouvrage s’avère un jalon indispensable pour comprendre la culture contemporaine et l’apport de la photographie dans la société actuelle.

Signature par le Pr Abdelghani Fennane.

15 octobre 2019 – 10h00 – 12h30 – ESAV, après la conférence-débat.

17 octobre 2019 – 15h00 – 17h00 – Riad Denise Masson,  après la conférence-débat.

Translate »